Les Legumes et les Enfants !

Comment Faire manger des legumes aux enfants ?

enfants et les légumesIl est faux de penser que les enfants ont une dent contre les légumes. La preuve avec ce constat de Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris, qui a mis en place en janvier 2009 un « mardi végétarien » dans toutes les cantines des écoles de cet arrondissement.

Aucune grimace observée devant des assiettes sans viande ni poisson, et remplacés par des pizzas végétariennes ou des saucisses de tofu. « Ce qui compte pour l’enfant, c’est qu’un bon repas soit servi. » Qu’il n’y ait ni poisson en forme de bâton, ni pomme de terre smiley, ni ketchut, l’enfant s’en fiche.  Ce sont surtout les parents qui étaient étonnés, » rappelle Jacques Boutault.

Pour avoir été père, je me souviens que parfois on se demande ce qu’il faut imaginer pour faire manger nos petits. Est ce que l’on fait bien ou mal ? Pourtant les conseils ne manquent pas, on peut en trouver des dizaines tous les jours.

Alors concrètement, que valent tous ces trucs et astuces? Voici l’avis d’un spécialiste.

« L’astuce, c’est de ne pas avoir d’astuces »

« L’astuce, c’est de ne pas avoir d’astuces », explique Patrick Tounian, chef du service nutrition pédiatrique de l’hôpital Armand Trousseau à Paris, qui rejette les idées préconçues.

  • Cacher des légumes dans d’autres ingrédients? « Cela ne sert à rien: les enfants ne seront pas habitués à en manger. »
  • Punir ses enfants parce que l’assiette est toujours pleine au bout d’une heur ? « La punition ne peut aboutir qu’à des aversions ou des troubles du comportement. »
  • Brandir l’argument de la bonne santé ou celui du risque d’obésité? Cela ne sert a rien. « Avant 8 ans, enseigner ce genre de notions à un enfant est inefficace. A cet âge-là, l’enfant répète ce qu’on lui dit mais ne retient pas. » Et après 8 ans arrivera très vite la période de l’adolescence, lors de laquelle les conseils leur passeront par-dessus la tête.

Les 4 principes d’une alimentation saine selon Patrick Tounian
– Le fer :dans la viande notamment
– Le calcium : trois produits laitiers par jour
– Les acides gras essentiels : oméga-6, oméga-3
– Les fruits et légumes : un ou deux par jour suffiraient

D’après Patrick Tounian, pour alimenter sainement nos enfants, il faut avant tout  faire en sorte qu’ils trouvent du plaisir lors des repas. Il explique qu’il n’est même pas utile de faire manger 5 fruits ou légumes par jour à des enfants: « un ou deux suffisent, et n’importe lesquels! » Aussi, ce n’est jamais peine perdue de faire participer les enfants, en les faisant cuisiner ou en les emmenant faire des courses.

Mais pour lui, le plus important c’est que l’enfant ne soit pas soumis à trop de pression, il faut vraiment tout axé sur le « plaisir » de manger, ce n’est qu’à cette condition qu’il aura plus de chance d’apprécier la nourriture variée. De façon assez surprenante, il préconise même aux parents de laisser les enfants manger de la junk food s’ils en ont envie, et des bonbons.

« De la même façon qu’un adulte boit un verre de vin pendant le repas ou un café après celui-ci, un enfant a le droit de manger deux ou trois bonbons après le dessert. »

En attendant, au lieu de s’inquiéter et de s’obstiner à trouver des solutions pour nourrir les enfants, il suffit peut-être simplement de faire confiance aux enfants. Souvenez-vous, lorsque vous aviez 5 ans et que vous rechigniez devant la ratatouille de vos parents, alors qu’aujourd’hui, vous en raffolez.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.